AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 l'émir du Koweït convoque des élections anticipées

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
RACHTOK
moderateur
moderateur
avatar

Nombre de messages : 50
Localisation : 78
Date d'inscription : 05/11/2005

MessageSujet: l'émir du Koweït convoque des élections anticipées   Lun 22 Mai à 12:08

Face à la crise politique, l'émir du Koweït convoque des élections anticipées

L'émir du Koweït a été contraint de prendre des décisions drastiques pour essayer de mettre fin à la crise politique que traverse le pays. Cheikh Sabah al-Ahmad al-Sabah a prononcé la dissolution du gouvernement et la tenue d'élections anticipées le 29 juin. S'adressant à la nation, il a justifié sa décision en affirmant que "certains comportements avaient dévié du comportement parlementaire" et étaient "devenus une source de menace pour la sécurité de la nation et sa stabilité (...) avec ce qui en découle de dissension, de discorde et d'affaiblissement de l'unité nationale".



Au coeur de la crise, un projet de réforme électorale qui porte sur la réduction du nombre de circonscriptions, actuellement au nombre de 25. Le texte gouvernemental prévoit de ramener leur nombre à 10, mais l'opposition estime que cette réduction n'est pas suffisante et exige, au nom de la lutte contre la corruption, qu'il n'y en ait que cinq.

Les députés de l'opposition affirment qu'ils veulent empêcher l'achat de voix et autres formes de corruption ayant entaché, selon eux, les dernières élections législatives en 2003 en raison du très faible nombre des électeurs dans certaines circonscriptions. Ils ont aussi demandé à interroger le premier ministre, qu'ils tiennent pour responsable du blocage de la réforme électorale, ce qui est sans précédent dans l'histoire du Koweït. A lui seul, le faitd'envisager l'interrogatoire du premier ministre, membre de la famille régnante, est porteur de troubles politiques.


Le cabinet, dirigé par le premier ministre Cheikh Nasser Mohammed al-Ahmed al-Sabah, le neveu de l'émir, a tenu une réunion cruciale dimanche afin de discuter de l'impasse politique dans laquelle se trouve le Koweït. La loi koweïtienne n'autorise pas le gouvernement à dissoudre le Parlement. Mais le cabinet peut se plaindre auprès de l'émir que les députés refusent de coopérer avec lui. L'émir peut dès lors limoger le gouvernement ou - et c'est le choix qu'a fait l'émir - dissoudre le Parlement et convoquer de nouvelles élections dans les 60 jours qui suivent.
Le riche émirat pétrolier avait été confronté en janvier à une première crise à la suite de la mort du précédent émir, cheikh Jaber Al-Ahmad al-Sabah. Son successeur désigné, cheikh Saad, 75 ans, qui n'était pas en mesure de régner en raison de problèmes de santé, avait dû démissionner après une épreuve de force de plusieurs jours. Le Koweït semble condamné à traverser une nouvelle phase de turbulences politiques.


Source : WWW.LEMONDE.FR | 21.05.06

_________________
"J'atteste qu'il n'y a pas d'autre divinité que Dieu et que Mohammed est Son Envoyé" = "Ashhadu an lâ ilâha illâ Llâhu wa anna Muhammadan rasûlu Llâhi"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rachtok78.skyblog.com
 
l'émir du Koweït convoque des élections anticipées
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Préavis de grève pour les corrections du DNB à Lyon
» Benoît XVI convoque un nouveau consistoire
» Lieu de la convocation pour les corrections du brevet
» Louis XVI et les Etats généraux
» Une assemblée démoniaque

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ACTUALITE :: Actualité du monde-
Sauter vers: