AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 témoignage d'un soldat de l'occupation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
webmaster
Webmaster
Webmaster
avatar

Nombre de messages : 228
Localisation : Nord
Date d'inscription : 28/10/2005

MessageSujet: témoignage d'un soldat de l'occupation   Dim 8 Jan à 3:03

Le spectacle d'horreur
de Yossy Bachar
Par Briser le Silence

Témoin : Sergent, Parachutistes
Lieu de l'incident : Naplouse Date : fin 2003

Description :
Il y avait une opération où nous étions censés entrer dans la ville.
Nous l'avons appelée "Le spectacle d'horreur de Yossy Bachar ".
Aviv Kohavi avait été remplacé par Yossi Bachar.
Vous savez, chaque nouveau commandant de brigade veut laisser une
impression, veut faire une grande entrée.
Il nous a embarqué dans cette opération complètement inutile... et à la
fin de cette opération, il y a eu cet épisode quand nous avons mis les
'barrages routiers New-Jersey', ces barrages routiers en plastique.
Nous mettions donc ces barrages routiers New Jersey, et le commandant
de bataillon a donné un ordre... il fallait que nous mettions ces
New-Jersey pour bloquer le trafic... à Naplouse... En arrivant à l'endroit,
nous avons mis ces New-Jersey et les gosses d'ici, ceux qui jettent tout
le temps des pierres, venaient et les enlevaient. Il y avait de la
pagaille. Nous ne pouvions pas...
Au début, nous avons mis les New-Jersey et les riverains les ont
enlevés, donc nous les avons remis, et alors il y a eu des émeutes et des
jets de pierres et c'est devenu la pagaille totale.
Alors le commandant de bataillon a donné l'ordre : "celui qui touche à
un barrage routier, les New-Jersey, doit être visé dans les jambes." A
balles réelles. Tirez dans les jambes. Nous étions, j'étais censé le
faire. Dans mon véhicule de l'armée il y avait une discussion, et nous
nous demandions s'il avait perdu l'esprit; une personne qui touche un
barrage routier : Devions-nous lui tirer dans les jambes ? Nous avons
pensé qu'il faisait seulement du barouf.
Apparemment, ce commandant de bataillon voulait absolument faire un
exemple personnel.
Il est venu sur un barrage routier : je n'y étais pas personnellement,
mais il y avait les gars de l'équipe du commandant (les soldats qui
rejoignent le commandant sur des opérations)...
Et c'est effectivement un cas connu : l'homme conduisait sa jeep à côté
des New Jersey et a vu un gosse en toucher un - apparemment à une
certaine distance - et il a visé la jambe du gosse. Mais, vous savez, au
lieu de toucher le gosse dans les jambes, il l'a touché à la poitrine et
l'a tué. Pour avoir touché un New Jersey.
Si vous m'excuserez, je ne pense pas que toucher un New Jersey soit une
raison de mourir.
Comment savez-vous que le gosse est mort ?
Je l'ai entendu dire. Mais le gosse est mort. C'est une histoire très
connue.
Après cette opération, nous sommes retournés à la base, nous parlions
et alors les types qui étaient dans l'équipe de commandant ont dit : "Hé
les mecs, *** a tué un gosse, un tueur de gosse, un tueur de gosse, il
a tué un gosse."
Ils nous ont raconté l'histoire. Les gens qui ont vu ce qui est arrivé.
Je suis presque sûr.
Je ne peux pas imaginer que quelqu'un soit allé vérifier son pouls,
mais peu de gosses survivent d'une balle dans la poitrine.

Source : www.kibush.co.il/
Traduction : MG pour ISM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://civilisation-muslim.forumculture.net
 
témoignage d'un soldat de l'occupation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Miracles à Gaza : témoignage d'un soldat israélien
» Témoignage. Elzéar Blaze
» Récit guerre et témoignage 3ème Quelle rédac ?
» Témoignage de M. Alcader, auteur du "Vrai visage de l'Islam"
» LA CONFIRMATION (témoignage)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ACTUALITE :: Actualité du monde-
Sauter vers: